Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Dans les coulisses de l'ENA, promotion "Ubu Roi" par Olivier Saby

Depuis sa création en 1945, aucun témoignage n'avait jamais filtré sur l'intérieur de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA)! Comme François Ruffin l'avait fait en 2003 avec Les Petits Soldats du journalisme (une enquête sans concession sur la formation aux métiers de la presse), Olivier Saby n'a pas choisi le pamphlet pour dénoncer les travers de la formation de "l'élite de la République"... Son livre n'est pas non plus celui d'un reporter "infiltré", plutôt une somme d'anecdotes, souvent drôles, toujours édifiantes recueillies durant ses deux années d'ENA.
Ancien élève de l'Institut national des télécoms et de Sciences Po Paris, Olivier Saby avait le profil idéal pour intégrer l'école qui a vu défiler les plus grands noms et formé la plupart de nos ministres et Préfets (80 par an, dont François Hollande, Ségolène Royal, Laurent Wauquiez, Lionel Jospin... depuis 1945).

L'obsession du rang de sortie...
De la sélection, qui intègre aujourd'hui plusieurs niveaux d'admission, jusqu'à leur sortie, les élèves sont infantilisés, éduqués, "moulés" pour réagir de la même manière à toutes les situations. Formés par des anciens énarques, qui commencent toujours par décliner le nom de leur promotion et leur rang (classement) de sortie, les lauréats peuvent passer des nuits entières de "négociation" pour choisir le nom de leur promotion, être abrutis par les règlements les plus incongrus, se livrer à des compétitions ridicules, toujours dans le but d'atteindre l'une des premières places de sortie...
Leurs enseignants viennent du gratin de la République, mais ils peuvent intervenir sur des sujets  qu'ils ne maîtrisent absolument pas (un spécialiste des maladies infectieuses peut donner un cours sur l'économie de la télévision et à l'inverse un responsable de France 2 intervenir sur le budget du Ministère de l'Agriculture)... Très vite, tous ces futurs ministres, ambassadeurs, préfets... qui s'organisent pour ne plus suivre les cours qu'en alternance en trichant avec les feuilles de présence, reviennent à leurs préoccupations parisiennes (l'école est décentralisée à Strasbourg) et se mettent à calculer l'intérêt pour leur carrière -et leur carnet d'adresse -  des lieux où ils vont effectuer leurs stage pratiques. Un stage dans une oeuvre humanitaire sera du plus grand chic pour celui qui se destine à la politique, les bureaux de l'Union Européenne à Bruxelles plus utiles à un féru d'administration... De toute manière, c'est l'école qui décide des lieux "d'immersion" et il n'est pas rare qu'un élève qui demande, comme Olivier Saby, Israël, se retrouve à Beyrouth !
Mois après mois, stage après stage, de Beyrouth à Bondy, de Brest à Tokyo, l'ancien élève raconte comment les énarques apprennent à capter le pouvoir. Derrière les murs strasbourgeois de cette ancienne prison pour femmes, peu de discussions sur l'avenir du pays, mais des pressions, des territoires convoités, la tragi-comédie du classement de sortie et un matricule pour la vie. Un témoignage qui se lit comme un roman, amuse comme une comédie, et qui laisse interdit.
Gilles Roman
(redaction@lyonenfrance.com)

Commander "Promotion Ubu Roi" (livraison par Amazon.fr)Promotion+Ubu+Roi+Robert+Badinter+ENA
----------------------------------------

Articles les plus consultés :

Posts les plus consultés de ce blog

Alimentation : Les Vegan ont gagné la bataille des arguments moraux

Dans cet essai accessible et engagé, Théo Ribeton dresse pour la première fois un état des lieux social et culturel de la dynamique vegan

Alors que la bataille des arguments moraux et environnementaux est déjà gagnée depuis plus de quarante ans, les habitudes et traditions opposent pourtant une série d’obstacles invisibles aux contours flous.

Pourquoi le monde est-il en train de devenir vegan ? Quel rapport entretenons-nous avec ce phénomène? Quel impact sur notre gastronomie et notre culture? Quel poids font peser les lobbies sur notre prise de conscience ? Qui sont les adversaires? Comment les politiques s’en emparent-ils ? C’est avec la volonté de parler d’un monde qui hésite, en plein glissement de valeurs, que l’auteur analyse les manifestations d’un changement en profondeur dont il est essentiel de prendre la mesure.
Commander V comme Vegan -
 A découvrir :
La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

Albert Camus en tête de gondole...

Plusieurs ouvrages sortent en même temps à l'occasion de la commémoration du centenaire de la naissance de ce "penseur solaire", "fils d'Alger", qui a obtenu le prix Nobel de littérature en 1957. Dans Citations de Camus expliquées , Jean-François MATTÉI(1), déjà auteur de "Albert Camus et la philosophie" (PUF / 1997), et  "Camus De la révolte au consentement" (PUF / 2010) offre un recueil à l’intention du plus large public, à la (re)découverte  de ce romancier métaphysique et lyrique, dramaturge politique, journaliste engagé, de tous les combats de son temps. Dans ce livre paru aux éditions Eyrolles, les citations sont  contextualisées et commentées quant à l’actualité de leur message et assorties de leurs diverses interprétations.

L'ouvrage collectif Pourquoi Camus ? revient lui aussi sur le centenaire de la naissance de l'auteur de l'Etranger, sans éluder la "sinuosité" de son parcours. Comment parler, analyser, fa…

Volt de Walt Disney: les chiens ont aussi leurs anti-héros

Il est sympa Volt, le nouvel héros de Walt Disney !Dommage que le film soit particulièrement difficile à suivre par les enfants, avec des aller-retour dans le temps et des références à Hollywood ou aux USA surtout "audibles" par les plus grands. Les animaux sont sympathiques, mais les effets techniques (époustouflants) prennent trop souvent le pas sur la cohérence de l'histoire. Volt lui-même est un chien très spécial. Pour lui, chaque jour est riche d'aventures... du moins devant les caméras ! Car Volt est, comme sa jeune maîtresse, la star d'une série télévisée. Doté de super pouvoirs par un savant qui l'a modifié génétiquement, il doit aider sa jeune maîtresse à retrouver son papa (le fameux savant), otage d'un affreux homme à l'oeil vert ! Des changements de rythme dans l'histoire Mais au bout de quelques minutes, alors que le jeune spectateur se trouve pris dans cette histoire mi espionnage, mi science fiction, le film change de rythme pour lui …