Accéder au contenu principal
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)






Vient de paraître : la démocratie participative inachevée (France, Espagne, GB, Pologne...)

A quelques jours des rencontres de la démocratie locale (les 28 et 29 mai à Grenoble) ce livre donne une vision internationale du développement et de la diffusion des politiques participatives. 

Sous la direction de Marie-Hélène Bacqué et Yves Sintomer, avec la collaboration d’Amélie Flamand et Héloïse Nez, l'ouvrage analyse les dynamiques de diffusion, le succès particulier de certains dispositifs de démocratie participative, dont les racines sont anciennes, et qui connaissent un renouveau retentissant depuis une dizaine d’années. 
Si l'idée de démocratie participative semble s’institutionnaliser dans la durée, dans une dynamique qui se différencie du caractère contestataire des mouvements sociaux des années 60 et 70, la multiplicité des expériences locales et l’inachèvement général du processus apparaît, par exemple, dans la grande diversité des budgets participatifs.

Pourquoi le recours au tirage au sort s’est-il d’abord répandu en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Espagne, puis plus tardivement en France ? Pourquoi une telle diversité des dispositifs participatifs liés aux enjeux urbains (conseils de quartier, etc.) ? 
Pour favoriser une meilleure compréhension de ces phénomènes, l’accent est mis dans ce livre sur deux aspects peu étudiés jusque-là dans une optique comparative : l’évolution dans le temps et la place des acteurs, individuels ou en réseau. Retracer cette généalogie de la démocratie participative permet selon les auteurs "de mieux en comprendre la portée et les limites.  Et donne des clés à ceux qui veulent la faire vivre aujourd’hui".

Les auteurs :Marie-Hélène Bacqué est Professeure de sociologie et d’urbanisme à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, Yves Sintomer est Professeur de sociologie politique, université Paris VIII, chercheur invité à l’Université de Neufchatel et chercheur associé au Centre Marc Bloch (Berlin), Amélie Flamand est Sociologue et urbaniste, laboratoire Architecture Ville Urbanisme et Environnement, Héloïse Nez est Sociologue, université Paris VIII et Institut du gouvernement et des politiques publiques de l’université autonome de Barcelone, Ernesto Ganuza Fernàndez est Sociologue, chercheur du Conseil supérieur des recherches, Anja Röcke Chercheuse en sciences sociales à l’Institut des sciences sociales de l’université Humboldt (Berlin) et à l’Institut universitaire européen (Florence) Dorota Dakowska Politologue, Institut d’études politiques de Strasbourg, Antoine Vergne, Chercheur en théorie politique à la Freie universität de Berlin et à l’Institut d’études politiques de Paris, Hans-Liudger Dienel Historien, directeur du Centre pour le technologie et la société de l’Université de technologie de Berlin, Amy Lang Sociologue, Université de Colombie Britannique, Canada, Grégory Busquet Sociologue et urbaniste, université Paris Ouest Nanterre La Défense, Claire Carriou Maître de conférence en urbanisme et aménagement, université Paris Ouest Nanterre La Défense, Giovanni Allegretti, Architecte, urbaniste, chercheur au centre d’études sociales à l’Université de Coimbra (Portugal), Carlo Cellamare,  Professeur associé en urbanisme, Faculté de Rome La Sapienza , Anna M. Uttaro, Architecte, urbaniste, chargée de recherche au laboratoire d’Alghero, Université de Sassari, Italie, Cécile Cuny Sociologue, Universités Paris VIII et Humboldt (Berlin), Stéphanie Tawa Lama-Rewal, Chargée de recherches en sciences politiques, membre de la direction collégiale du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud et enfin Julien Talpin, Chercheur en sciences politiques au Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris.

256 pages, 19 € dans le commerce, 18,05€ sur LYon-Librairie (commander ici) -