Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Vient de paraître : la démocratie participative inachevée (France, Espagne, GB, Pologne...)

A quelques jours des rencontres de la démocratie locale (les 28 et 29 mai à Grenoble) ce livre donne une vision internationale du développement et de la diffusion des politiques participatives. 

Sous la direction de Marie-Hélène Bacqué et Yves Sintomer, avec la collaboration d’Amélie Flamand et Héloïse Nez, l'ouvrage analyse les dynamiques de diffusion, le succès particulier de certains dispositifs de démocratie participative, dont les racines sont anciennes, et qui connaissent un renouveau retentissant depuis une dizaine d’années. 
Si l'idée de démocratie participative semble s’institutionnaliser dans la durée, dans une dynamique qui se différencie du caractère contestataire des mouvements sociaux des années 60 et 70, la multiplicité des expériences locales et l’inachèvement général du processus apparaît, par exemple, dans la grande diversité des budgets participatifs.

Pourquoi le recours au tirage au sort s’est-il d’abord répandu en Allemagne, en Grande-Bretagne et en Espagne, puis plus tardivement en France ? Pourquoi une telle diversité des dispositifs participatifs liés aux enjeux urbains (conseils de quartier, etc.) ? 
Pour favoriser une meilleure compréhension de ces phénomènes, l’accent est mis dans ce livre sur deux aspects peu étudiés jusque-là dans une optique comparative : l’évolution dans le temps et la place des acteurs, individuels ou en réseau. Retracer cette généalogie de la démocratie participative permet selon les auteurs "de mieux en comprendre la portée et les limites.  Et donne des clés à ceux qui veulent la faire vivre aujourd’hui".

Les auteurs :Marie-Hélène Bacqué est Professeure de sociologie et d’urbanisme à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, Yves Sintomer est Professeur de sociologie politique, université Paris VIII, chercheur invité à l’Université de Neufchatel et chercheur associé au Centre Marc Bloch (Berlin), Amélie Flamand est Sociologue et urbaniste, laboratoire Architecture Ville Urbanisme et Environnement, Héloïse Nez est Sociologue, université Paris VIII et Institut du gouvernement et des politiques publiques de l’université autonome de Barcelone, Ernesto Ganuza Fernàndez est Sociologue, chercheur du Conseil supérieur des recherches, Anja Röcke Chercheuse en sciences sociales à l’Institut des sciences sociales de l’université Humboldt (Berlin) et à l’Institut universitaire européen (Florence) Dorota Dakowska Politologue, Institut d’études politiques de Strasbourg, Antoine Vergne, Chercheur en théorie politique à la Freie universität de Berlin et à l’Institut d’études politiques de Paris, Hans-Liudger Dienel Historien, directeur du Centre pour le technologie et la société de l’Université de technologie de Berlin, Amy Lang Sociologue, Université de Colombie Britannique, Canada, Grégory Busquet Sociologue et urbaniste, université Paris Ouest Nanterre La Défense, Claire Carriou Maître de conférence en urbanisme et aménagement, université Paris Ouest Nanterre La Défense, Giovanni Allegretti, Architecte, urbaniste, chercheur au centre d’études sociales à l’Université de Coimbra (Portugal), Carlo Cellamare,  Professeur associé en urbanisme, Faculté de Rome La Sapienza , Anna M. Uttaro, Architecte, urbaniste, chargée de recherche au laboratoire d’Alghero, Université de Sassari, Italie, Cécile Cuny Sociologue, Universités Paris VIII et Humboldt (Berlin), Stéphanie Tawa Lama-Rewal, Chargée de recherches en sciences politiques, membre de la direction collégiale du Centre d’études de l’Inde et de l’Asie du Sud et enfin Julien Talpin, Chercheur en sciences politiques au Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris.

256 pages, 19 € dans le commerce, 18,05€ sur LYon-Librairie (commander ici) -

Articles les plus consultés :

Posts les plus consultés de ce blog

Alimentation : Les Vegan ont gagné la bataille des arguments moraux

Dans cet essai accessible et engagé, Théo Ribeton dresse pour la première fois un état des lieux social et culturel de la dynamique vegan

Alors que la bataille des arguments moraux et environnementaux est déjà gagnée depuis plus de quarante ans, les habitudes et traditions opposent pourtant une série d’obstacles invisibles aux contours flous.

Pourquoi le monde est-il en train de devenir vegan ? Quel rapport entretenons-nous avec ce phénomène? Quel impact sur notre gastronomie et notre culture? Quel poids font peser les lobbies sur notre prise de conscience ? Qui sont les adversaires? Comment les politiques s’en emparent-ils ? C’est avec la volonté de parler d’un monde qui hésite, en plein glissement de valeurs, que l’auteur analyse les manifestations d’un changement en profondeur dont il est essentiel de prendre la mesure.
Commander V comme Vegan -
 A découvrir :
La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

Albert Camus en tête de gondole...

Plusieurs ouvrages sortent en même temps à l'occasion de la commémoration du centenaire de la naissance de ce "penseur solaire", "fils d'Alger", qui a obtenu le prix Nobel de littérature en 1957. Dans Citations de Camus expliquées , Jean-François MATTÉI(1), déjà auteur de "Albert Camus et la philosophie" (PUF / 1997), et  "Camus De la révolte au consentement" (PUF / 2010) offre un recueil à l’intention du plus large public, à la (re)découverte  de ce romancier métaphysique et lyrique, dramaturge politique, journaliste engagé, de tous les combats de son temps. Dans ce livre paru aux éditions Eyrolles, les citations sont  contextualisées et commentées quant à l’actualité de leur message et assorties de leurs diverses interprétations.

L'ouvrage collectif Pourquoi Camus ? revient lui aussi sur le centenaire de la naissance de l'auteur de l'Etranger, sans éluder la "sinuosité" de son parcours. Comment parler, analyser, fa…

Volt de Walt Disney: les chiens ont aussi leurs anti-héros

Il est sympa Volt, le nouvel héros de Walt Disney !Dommage que le film soit particulièrement difficile à suivre par les enfants, avec des aller-retour dans le temps et des références à Hollywood ou aux USA surtout "audibles" par les plus grands. Les animaux sont sympathiques, mais les effets techniques (époustouflants) prennent trop souvent le pas sur la cohérence de l'histoire. Volt lui-même est un chien très spécial. Pour lui, chaque jour est riche d'aventures... du moins devant les caméras ! Car Volt est, comme sa jeune maîtresse, la star d'une série télévisée. Doté de super pouvoirs par un savant qui l'a modifié génétiquement, il doit aider sa jeune maîtresse à retrouver son papa (le fameux savant), otage d'un affreux homme à l'oeil vert ! Des changements de rythme dans l'histoire Mais au bout de quelques minutes, alors que le jeune spectateur se trouve pris dans cette histoire mi espionnage, mi science fiction, le film change de rythme pour lui …