Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Le Nobel de littérature pour Le Clézio

Jean-Marie  Le Clézio vient d'être élu prix Nobel de litérature pour son oeuvre "de la rupture". Vous trouverez ici quelques éléments de sa biographie, telle que publiée par l'encyclopédie participative en ligne Wikipedia.
Jean Marie Gustave Le Clézio est fils d'un chirurgien britannique et d'une mère issue d'une famille bretonne émigrée à l'île Maurice au XVIIIe siècle. Il écrit à sept ans un premier livre sur la mer. Un long voyage né dans la cabine du bateau qui le conduit avec sa mère au Nigéria où il va retrouver son père. Il poursuit des études au Collège littéraire universitaire de Nice, puis après quelques années passées à Londres et à Bristol, il devient enseignant aux États-Unis.

Un écrivain-voyageur
En 1967, il fait son service militaire en Thaïlande en tant que coopérant. Mais il est rapidement expulsé pour avoir dénoncé la prostitution enfantine, et est envoyé au Mexique afin d'y finir son service. Pendant quatre ans, de 1970 à 1974, il partage la vie des Indiens Emberas et Waunanas, au Panama.

En 1977, il publie une traduction des Prophéties du Chilam Balam, ouvrage mythologique amérindien. Spécialiste du Michoacan (centre du Mexique), il présente une thèse d'histoire sur ce sujet à l'Institut d'études mexicaines de Perpignan. Il enseigne ensuite à l'université d'Albuquerque au États-Unis, mais en 1978 il ne peut accéder au poste de chercheur au CNRS.

Depuis de nombreuses années, il parcourt de nombreux pays dans le monde, sur les cinq continents, mais vit principalement à Albuquerque, et en France à Nice et à Paris.

Prix Renaudot à 23 ans
Malgré de nombreux voyages, Jean-Marie Gustave Le Clézio n'a jamais cessé d'écrire depuis l'âge de sept ans. Licencié en lettres, il devint célèbre à 23 ans lorsque parut le Procès-Verbal, pour lequel il reçut le prix Renaudot en 1963, après avoir manqué de peu le prix Goncourt.
Depuis, il a publié plus de trente livres : contes, romans, essais, nouvelles, deux traductions de mythologie indienne, ainsi que d'innombrables préfaces et articles et quelques contributions à des ouvrages collectifs. Dans son œuvre, on peut distinguer assez nettement deux périodes.

De 1963 à 1975, les romans et essais de Le Clézio explorent les thèmes de la folie, du langage, de l'écriture, avec la volonté d'explorer certaines possibilités formelles et typographiques, dans la lignée d'autres écrivains de son époque (Georges Perec ou Michel Butor). Le Clézio a alors une image d'écrivain novateur et révolté qui lui vaut l'admiration de Michel Foucault ou Gilles Deleuze.

À la fin des années 1970, Le Clézio opère un changement dans son style d'écriture et publie des livres plus apaisés, à l'écriture plus sereine, où les thèmes de l'enfance, de la minorité, du voyage, passent au premier plan. Cette manière nouvelle séduit le grand public. En 1980, Le Clézio fut le premier à recevoir le prix Paul Morand, décerné par l'Académie française, pour son ouvrage Désert.

Articles les plus consultés :

Posts les plus consultés de ce blog

Alimentation : Les Vegan ont gagné la bataille des arguments moraux

Dans cet essai accessible et engagé, Théo Ribeton dresse pour la première fois un état des lieux social et culturel de la dynamique vegan

Alors que la bataille des arguments moraux et environnementaux est déjà gagnée depuis plus de quarante ans, les habitudes et traditions opposent pourtant une série d’obstacles invisibles aux contours flous.

Pourquoi le monde est-il en train de devenir vegan ? Quel rapport entretenons-nous avec ce phénomène? Quel impact sur notre gastronomie et notre culture? Quel poids font peser les lobbies sur notre prise de conscience ? Qui sont les adversaires? Comment les politiques s’en emparent-ils ? C’est avec la volonté de parler d’un monde qui hésite, en plein glissement de valeurs, que l’auteur analyse les manifestations d’un changement en profondeur dont il est essentiel de prendre la mesure.
Commander V comme Vegan -
 A découvrir :
La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

Albert Camus en tête de gondole...

Plusieurs ouvrages sortent en même temps à l'occasion de la commémoration du centenaire de la naissance de ce "penseur solaire", "fils d'Alger", qui a obtenu le prix Nobel de littérature en 1957. Dans Citations de Camus expliquées , Jean-François MATTÉI(1), déjà auteur de "Albert Camus et la philosophie" (PUF / 1997), et  "Camus De la révolte au consentement" (PUF / 2010) offre un recueil à l’intention du plus large public, à la (re)découverte  de ce romancier métaphysique et lyrique, dramaturge politique, journaliste engagé, de tous les combats de son temps. Dans ce livre paru aux éditions Eyrolles, les citations sont  contextualisées et commentées quant à l’actualité de leur message et assorties de leurs diverses interprétations.

L'ouvrage collectif Pourquoi Camus ? revient lui aussi sur le centenaire de la naissance de l'auteur de l'Etranger, sans éluder la "sinuosité" de son parcours. Comment parler, analyser, fa…

Volt de Walt Disney: les chiens ont aussi leurs anti-héros

Il est sympa Volt, le nouvel héros de Walt Disney !Dommage que le film soit particulièrement difficile à suivre par les enfants, avec des aller-retour dans le temps et des références à Hollywood ou aux USA surtout "audibles" par les plus grands. Les animaux sont sympathiques, mais les effets techniques (époustouflants) prennent trop souvent le pas sur la cohérence de l'histoire. Volt lui-même est un chien très spécial. Pour lui, chaque jour est riche d'aventures... du moins devant les caméras ! Car Volt est, comme sa jeune maîtresse, la star d'une série télévisée. Doté de super pouvoirs par un savant qui l'a modifié génétiquement, il doit aider sa jeune maîtresse à retrouver son papa (le fameux savant), otage d'un affreux homme à l'oeil vert ! Des changements de rythme dans l'histoire Mais au bout de quelques minutes, alors que le jeune spectateur se trouve pris dans cette histoire mi espionnage, mi science fiction, le film change de rythme pour lui …