Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé presse

A la Une des InrRockuptibles Macron 1er, J'annule tout !

L'édito de Pierre Siankowski à lire ici Macron Ier, face à Charline Vanhoenacker, Alex Vizorek et Guillaume Meurice. 
Foutraque et critique, savant dosage de journalisme et d'humour, l'émission de France Inter Si tu écoutes, j'annule tout a été la seule éclaircie de la campagne présidentielle. Les Inrocks ont suivi son trio d'animateurs, Alex VizorekCharline Vanhoenacker et Guillaume Meurice, jusqu'à l'élection d'Emmanuel Macron. Mastroianni/Biolay : les superbes Treize ans après leur projet HomeBenjamin Biolay et Chiara Mastroianni chantent à nouveau ensemble sur le nouvel album de Benjamin, Volver. Entretien. Jay Mclnerney, Mr. Manhattan Dans Les Jours enfuis, l'écrivain réactive son couple fétiche, les Calloway, sur fond d'Amérique en crise et d'élection d'Obama. Les Inrocks l'ont rencontré chez lui, à New York.
Flics et homos : la fin d'un tabou ?Comment vit-on son homosexualité lorsqu'on est policier ou gendarme en France ?…

Vient de paraître: "la fin des journaux" par B. Poulet

Montée en puissance d'Internet, migration des budgets publicitaires et des petites annonces vers les médias électroniques, désaffection du jeune public pour l'écrit, culture du tout-gratuit... Telles sont quelques-unes des tendances lourdes de la révolution en cours de la presse écrite qu'analyse le journaliste Bernard Poulet. Ancien du «Matin», Bernard Poulet a exercé à «Courrier International» comme rédacteur en chef. Il dirige aujourd'hui la rubrique Idées de «L'Expansion». Il est l'auteur d'une autre enquête: «Le Pouvoir du Monde. Quand un journal veut changer la France», publié à La Découverte en 2004. Dans un entretien sur le site Bibliobs, il dresse à propos de son livre un état des lieux très pessimiste de la profession de journaliste :
Bernard Poulet : "L'arrivée de la digitalisation a produit sur le journalisme le même effet que la mondialisation sur les classes moyennes. La révolution digitale dans la presse, c'est l'euthanasie à…