Retrouvez LYFtv.com sur :
logo+rss
Playlist "Musiques et Livres" à retrouver sur notre chaîne YouTube (abonnez vous ici :)

LYFtv-Librairie

Commandez vos produits culturels dans la boutique LYFtv (livraison par Amazon.fr) :

Vous êtes le

ème
visiteur

(depuis mars 2008 !)

Qui sommes nous ?

LYFtv est un portail de sites d'actualités indépendants ... Retrouvez nous sur Facebook, Googleplus et Twitter, abonnez vous à la Newsletter...

Nous écrire

fleche+haut

fleche+haut

Alatélécesoir /Accueil

Affichage des articles dont le libellé est international. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est international. Afficher tous les articles

"Armer l'amour", le dernier combat de Stéphane Hessel pour la Palestine

mercredi 27 février 2013


Hessel+Palestine+livre "Le lait et le fiel " (Roman) d'Yves Créhalet a été préfacé par Stephane Hessel.  Il s'agit là de l'un de ses derniers combats...
Ancien diplomate et résistant, Stéphane Hessel est mort dans la nuit du 27 février 2013 à l'âge de 95 ans (lire sur LYon-Actualités "la biographie d'un témoin indigné"). Humaniste, militant politique, européen convaincu, l'une de ses dernières prises de position fût pour la défense de la paix en Palestine, notamment en préfaçant cet ouvrage, sorti en juillet 2012. « Je crois au pouvoir déclencheur du merveilleux quand il vole au secours de la sagesse (…) Armer l’amour c’est ce que réussit ce livre captivant » écrit-t-il.
 Né de l'Intifada, un jeune schizophrène a été adopté par une niçoise en grand désir d'enfant. De son délire, mûri en première partie dans la douceur niçoise et l'héritage initiatique d'Yves Klein, naît un enchaînement de circonstances qui l'écarte de la Baie des Anges, et le ramène au bord violent de la Méditerranée: à Jérusalem, pour un accomplissement qui dénouera le nœud palestinien.
 C’est à Nice, où se déroule toute la première partie du roman, que se noue et se mûrit la schizophrénie du personnage central. Schizophrénie qui rappelle la toujours actuelle déraison des scissions de l’humanité, illustrée ici par le conflit territorial israélo-palestinien et la séculaire revendication religieuse de Jérusalem par les deux camps. C’est contre toute attente qu’Hakim le divisé, bercé cependant entre l’amour de deux mères et d’une amante, sensible et initié au langage de paix de la musique, qui va réunir les âmes des peuples en sacrifiant son enveloppe charnelle, non pour tuer mais pour éviter une tuerie de plus.
 Puisse cette fiction devenir réalité… 
 Stéphane Hessel a aimé cette histoire prenante, et rendu hommage à un engagement de la poésie au service du politique. Aujourd'hui administrateur- trésorier national d'Unicef, Yves Créhalet publie son 5ème ouvrage, après un essai "Le masque et la marque" (1999 ed.Autrement), deux beaux livres: "Le Masque de la Chine" (2007 ed.Actes Sud), et "Treize charmes d'Afrique" (2012, ed.Présence Africaine), et un premier roman,"L'Inconnu de Tian'anmen",( 2009, ed.L'Harmattan). L'auteur revient ici à son parcours méditerranéen, dans une savoureuse évocation de Nice où il a passé son enfance, suivie d'une dramatique plongée dans la réalité palestinienne
Commander "Le lait et le fiel "(livraison par Amazon.fr)
 ----------------------------------------
Lire la suite - "Armer l'amour", le dernier combat de Stéphane Hessel pour la Palestine

Guerre d'Algérie, "droit et non-droit" aux éditions Dalloz

jeudi 16 février 2012


La guerre d'Algérie a longtemps été une "guerre sans nom". Double guerre civile entre les communautés d'une part et à l'intérieur des communautés d'autre part, elle demeure l'un des conflits les plus complexes de la décolonisation. 
Par la violence de ses affrontements, ses massacres et les mouvements d'exode associés, elle contribue à opposer durablement et viscéralement Français et Musulmans, tout comme à continuer de diviser l'opinion publique.

Dans cet ouvrage, le droit se présente tel qu'il a été avant, pendant et après la guerre d'Algérie : porteur de l'injustice, de la barbarie, de l'impunité.
L'injustice est organisée, par exemple dans la loi du 21 décembre 1897 sur l'indigénat, jusqu'à la décision du Conseil constitutionnel du 4 février 2011 qui reconnaît, enfin, l'égalité pour les anciens harkis.

La barbarie est annoncée dans l'arrêté du préfet d'Alger du 7 janvier 1957 qui donne au général Massu les pouvoirs pour mener la « bataille d'Alger », jusqu'à l'arrêt de la Cour de cassation du 27 décembre 2005, qui renonce à condamner des journalistes pour diffamation à l'encontre d'un tortionnaire.
L'impunité est admise, par exemple, dans l'arrêt de la Cour de cassation du 20 juillet 1962 qui ne condamne pas pour attentat à la liberté le préfet de police Papon qui a ordonné une détention illégale, jusqu'à l'arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme.
du 15 janvier 2009, devant laquelle le gouvernement français admet, enfin, que « faire l'apologie de la torture et des exécutions sommaires, en les justifiant au nom de la lutte contre le terrorisme, va à l'encontre de la justice, de la paix et de la prééminence du droit ».
La reproduction et le commentaire de cent cinq décisions juridiques (conventions internationales, lois, décrets, arrêts...), de 1830 à 2011, permettent de faire la part du droit et du non-droit.

Arlette Heymann-Doat est professeur émérite de droit public à l'Université de Paris-Sud
Commander sur LYon-Librairie.com Guerre d'Algérie, droit et non-droit, 224 pages, 3 euros(livraison par Amazon.fr)
----------------------------------------
Lire la suite - Guerre d'Algérie, "droit et non-droit" aux éditions Dalloz

Recommandé par LYon-Librairie : "Purge", de Sofi Oksanen, Prix Fémina étranger

lundi 18 juillet 2011

Si vous ne deviez emmener qu'un seul livre durant vos vacances, nous vous conseillerions celui-là ! "Purge", de Sofi Oksanen est un roman d'une qualité rare... Publié en France fin 2010, le livre vient de ressortir dans une version audio (voir ci-contre). Il est aussi disponible dans sa version originale, en commande sur LYon-Librairie ( livraison par Amazon.fr)

L'action se déroule en 1992 : "l’URSS s’effondre et les Estoniens fêtent le départ des occupants russes. Mais la vieille Aliide, elle, redoute cette liesse et vit terrée chez elle. Aussi, quand elle découvre dans son jardin la jeune Zara, en grande détresse, elle hésite à l’accueillir. Les deux femmes vont cependant faire connaissance, et un lourd secret se révélera, lié au temps de l’occupation soviétique. 
Aliide a en effet aimé et protégé un résistant, Hans. Quarante ans plus tard, c’est au tour de Zara de venir chercher protection, et la vieille femme va décider de la lui accorder, quel qu’en soit le prix"...

Biographie de l'auteur
Sofi Oksanen est une jeune auteur finlandaise très prometteuse. Née en 1977, d’une mère estonienne et d’un père finlandais, elle a déjà écrit trois romans dont le dernier, Purge, est un best-seller dans le Nord de l’Europe où il a obtenu tous les prix littéraires...

L'édition en audiolib : 
En prêtant leur voix l’une aux deux femmes que réunit le roman, l’autre à Hans, l’homme aimé, Marianne Epin et Frédéric Meaux restituent l’émotion et l’intensité du « dialogue » entre les êtres qui résiste aux pires inhumanités. Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique dans la classe d’Antoine Vitez, Marianne Epin a joué à la Comédie Française et avec les plus grands metteurs en scène et alterné théâtre, cinéma et télévision. Elle joue aux côtés de Fellag dans "Tous les Algériens sont des mécaniciens".

Originaire du Sud-ouest de la France, Frédéric Meaux a fait ses études de Comédien-Danseur à l'école des Arts du spectacle à Bruxelles. Il poursuit ensuite sa formation dans l'art clownesque et la Comedia dell'arte. Depuis plusieurs années, il prête sa voix pour la télévision et le cinéma. Il a déjà enregistré pour Audiolib "Enfant 44"  et "Le jeu de l'ange".
Lire la suite - Recommandé par LYon-Librairie : "Purge", de Sofi Oksanen, Prix Fémina étranger

Hélène Hegemann, 18 ans, "nouvelle Sagan", "plagiaire" ou adepte de "l'intertextualité" ?

mardi 22 février 2011

axolotl
Mifti, 16 ans, vit à Berlin. Quand sa mère s'est donné la mort il y a trois ans, elle est allée vivre avec Edmond, son demi-frère, et Annika, sa demi-soeur, tous deux plus fous l'un que l'autre.
Son père, un riche soixante-huitard qui change de copine comme de chemise, est tout le temps en voyage. Livrée à elle-même, Mifti sèche les cours au lycée et passe ses journées à se remettre des nuits d'excès auxquelles elle se livre dans les clubs branchés de la capitale allemande avec sa petite amie (de trente ans son aînée), une sorte d' ersatz-mère.
Elle se noie dans la drogue, le sexe, l' alcool, elle ne sait souvent plus si elle hallucine ou si elle est éveillée.

Ce livre, très dur, est surtout intéressant pour la biographie de l'auteur : on se demande en le lisant, comment une jeune fille de 17 ans a pu vivre -et décrire- une telle descente aux enfers.  L'auteur suédoise, Helene Hegemann,  est présentée comme une "surdouée". A 18 ans aujourd'hui, sa biographie  indique rien de moins que "romancière, réalisatrice et actrice allemande née en 1992". 
Son livre, écrit à 17 ans, est déjà traduit en 20 langues. Elle a réalisé on premier film, Torpedo à 15 ans.

Accusée de plagiat par un blogueur
Malheureusement pour elle, le conte de fée a été un peu ébréché lorsqu'un blogueur a reconnu de nombreuses reprises de ses textes dans le récit de Hegemann. La jeune fille reconnaît volontiers "l'inspiration" mais elle se justifie par un concept d'"intertextualité". Les éditions du Serpent à Plumes, qui publient en fin de livre une dizaine de pages issues du blog d'Airen et des "sources d'inspiration générale" se couvrent en publiant un appendice "sources et remerciements" dans lesquelles elles expliquent :  "Ce roman suit le principe esthétique de l'intertextualité. Il peut donc contenir d'autres citations. L'éditeur a tenté de trouver tous les ayant droits qui lui ont été communiqués. Tous ceux qui possèdent des droits d'auteur et qui n'ont pas été mentionnés ci-dessus sont priés de contacter l'éditeur". 


Gilles Roman

Lire la suite - Hélène Hegemann, 18 ans, "nouvelle Sagan", "plagiaire" ou adepte de "l'intertextualité" ?